Les joies et regrets de Le Tallec avec Liverpool

0
37
Anthony Le Tallec ancien attaquant de Liverpool
Copyright : Imago

Lorsque Liverpool lui déroule le tapis rouge à seulement 17 ans, Anthony Le Tallec est encore un champion du monde de la catégorie. Chez les Reds, il va vivre des joies intenses mais aussi des déceptions immenses. Retour en arrière.

Dans les colonnes de Paris-Normandie, Anthony Le Tallec qui met un terme à sa carrière de footballeur professionnel à 36 ans, revient bien entendu sur son passage chez les Reds. L’ancien attaquant du Havre se rappelle de son arrivée chez les Reds : « C’est le Graal. Je joue la Coupe UEFA, je touche le très haut niveau. Les gens m’associent à Liverpool quand ils parlent de moi. Ca me rend fier. C’est quand même l’un des clubs les plus populaires au monde. Je ne me rendais pas compte en signant, mais une fois arrivé là-bas, j’ai pris conscience de la dimension du club » explique l’ancien Red.

A Liverpool, Le Tallec côtoie des stars

A Liverpool, Anthony Le Tallec va vivre quelque chose d’irréel : « Le truc, c’est que j’étais très jeune et je ne me mesurais pas tout. Mais quand je refais le film, je me dis que j’ai vécu quelque chose d’énorme. Un club de dingue, avec des joueurs comme Steven Gerrard, Michael Owen, Emile Heskey. C’était du lourd, tellement incroyable de s’entrainer avec eux. Des très grands qui ne se la racontaient pas » ajoute-t-il.

Des prêts et un Benitez très strict

La suite malheureusement ne va pas être celle espérée. Anthony Le Tallec n’arrive pas à percer et est souvent prêté par le club anglais : « J’avais fait part à Liverpool que je souhaitais avoir du temps de jeu. Je suis donc prêté à Saint-Etienne. Elie Baup, alors coach de l’ASSE, me voulaient. Je joue avec Fred Piquionne en pointe, malheureusement, je me blesse rapidement à la cheville. Deux mois et demi out. Quand je reviens, l’équipe tourne bien et Baup ne me calcule plus. Et six mois après mon arrivée, une décision est prise, je retourne à Liverpool (en janvier 2005) ».

Le retour chez les Reds est difficile. Rafael Benitez devenu manager, veut d’abord jauger le jeune attaquant qu’est toujours Anthony Le Tallec : « Je me dis que c’est le moment de m’imposer chez les Reds. Benitez m’attrape à mon retour et m’envoie un mois en réserve avec la consigne de lui montrer ce que j’ai dans le ventre. Je dis ok. Je bosse comme un dingue. Je mets but sur but. J’ai un super comportement. Il me prend pour la Ligue des Champions. Je suis même titulaire en quart de finale. Je fais une passe « dé » et pour la finale, je ne suis même pas sur la feuille de match. C’est le pire souvenir de ma vie. Je n’ai jamais eu autant mal » explique Anthony Le Tallec.

Le Tallec, futur directeur sportif ?

Anthony Le Tallec sera de nouveau prêté plusieurs fois avant de quitter définitivement Liverpool en 2008. Après avoir mis fin à sa carrière ces jours-ci après deux années passées au Annecy FC en National, l’ancien attaquant des Reds a pour objectif de devenir entraîneur : « Avec l’aide du club, je vais passer mon BEF. Je serai également l’adjoint des U17 nationaux et je vais mettre en place des spécifiques attaquants dans toutes les catégories de jeunes. Mais au final, l’idée est de devenir directeur sportif. Mais je pense qu’il est impératif de passer dans un premier temps par la case entraîneur » conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici