Liverpool veut mettre fin à l’impasse sur le nouveau contrat de Mohamed Salah d’ici la fin de l’année et est optimiste quant à la conclusion d’un accord dans les deux prochains mois.

Avant le choc du titre de dimanche contre Manchester City, il est apparu que Liverpool et l’entourage de Mohamed Salah sont encore loin de finaliser un nouveau contrat. Pourtant, même si le club a clairement fait savoir qu’il ne cassera pas la banque pour garder l’Egyptien, toutes les parties sont désireuses de travailler à un accord, rapporte le Sunday World dans son édition du week-end.

Mo Salah gourmand pour Liverpool ?

Toutefois, alors que les dirigeants de Liverpool n’envisagent pas de casser leur grille de salaires, Mohamed Salah se montrerait gourmand en matière de rémunération. Mais l’international égyptien est motivé par les récentes prolongations des joueurs cadres des Reds à savoir Jordan Henderson, Virgil van Dijk, Andy Robertson, Trent Alexander-Arnold et Fabinho.

Liverpool n’est pas le PSG ou Man City

Outre un salaire élevé, l’ancien joueur de Chelsea âgé de 29 ans réclamerait un contrat de quatre ans. Malgré les difficultés actuelles, le média britannique croit savoir que les deux parties veulent arriver à un accord. Et ce avant janvier alors que le joueur entrera dans les 18 derniers mois de son contrat. Interrogé sur le sujet, l’ancien attaquant de Liverpool, Steve McManaman, devenu consultant explique sa vision des choses : « S’il veut un demi-million par semaine, cela n’arrivera pas à Liverpool, mais on peut espérer qu’il veuille quelque chose que le club peut se permettre et si c’est le cas, alors je m’attends à ce qu’il reste. »Vous ne pouvez pas vous mettre à payer des salaires exorbitants pour essayer de rivaliser avec le PSG ou Man City, car ils sont dans un monde différent sur le plan financier » a-t-il expliqué.

A voir : l’incroyable trio offensif de Liverpool